Des choses brillantes se produisent dans des esprits calmes.

T1 a rencontré G2 Esports pour la première fois lors de la première manche de la MSI 2024 Bracket Stage.

Cela signifiait que Lee « Faker » Sang-hyeok affronterait à nouveau son rival du milieu du LEC, Rasmus « Caps » Borregaard Winther.

Tout le monde était enthousiasmé par la série, et elle a certainement tenu ses promesses, allant à Silver Scrapes avec T1 finalement arrivé en tête.

Au tour suivant, T1 a été relégué dans la tranche inférieure par Bilibili Gaming. Ils ont ensuite battu Team Liquid 3-1 pour atteindre le troisième tour de la tranche inférieure.

En battant le PSG Talon et Top Esports, comme le destin l'a voulu, G2 a une fois de plus organisé un match revanche avec la deuxième tête de série de la LCK.

Malgré les supporters pleins d'espoir qui aspiraient à voir une répétition de la performance et une éventuelle victoire 3-2 en faveur de l'équipe du LEC, T1 a fait taire l'arène d'un seul coup.

Les joueurs de T1, l'entraîneur-chef kkOma et l'entraîneur Tom examinent un match lors de la phase Play-In du MSI 2024 dans ONE Esports. Image en vedette pour l'article "Exclusif : T1 a-t-il des faiblesses ? L'entraîneur kkOma répond en présentant un point de vue radical"

Faker s'est entretenu avec Laure « Bulii » Valée dans une interview diffusée après le match pour partager ses réflexions sur la série, traduite par Park « zeetwo » Jeesun.

Laure a ouvert l'interview en commentant que le résultat de T1 contre G2 Esports était très attendu.

«Je pense que c'était une expérience formidable pour nous de pouvoir jouer contre G2 lors du match précédent. Après cela, nous avons pu élaborer un très bon plan de match et nous avions déjà tout en tête, nous avons donc pu jouer en conséquence », a réfléchi Faker à propos du match revanche. « Depuis [first] Match G2, nous avons pu tellement progresser.

Faker levant quatre doigts après avoir remporté le championnat du monde 2024

Au cours de la série, il était évident, en particulier dans le deuxième match, que le plan de G2 était d'arrêter Faker dans la voie médiane. Ils ont brûlé son Flash au niveau un et sont revenus pour un deuxième gank pour une mise à mort garantie.

Cependant, il a persévéré, a évolué et, en fait, a terminé le jeu à lui seul dans un jeu Nexus passionnant.

«Je comprends toujours qu'il puisse y avoir des critiques. Même avant le début du MSI, je m’attendais déjà à ce que ce tournoi soit vraiment difficile pour moi personnellement », a déclaré Faker. « J'essaie de me concentrer autant que possible et d'afficher la meilleure forme possible et de ne pas prêter attention aux autres choses. »

SKT Telecom T1 Faker aux Mondiaux 2013 posant au Staples Center dans ONE Esports image sélectionnée pour l'article "Liste complète des podiums de Faker tout au long de sa longue carrière dans League of Legends"

Lorsqu'on lui a demandé ce qui se passait dans sa tête pendant la méditation sur scène, il a répondu : « J'ai tellement de pensées quand je suis sur scène, alors j'essaie juste de fermer les yeux et de passer en revue toutes ces pensées. »

Enfin, Laure a demandé au légendaire mid laner de comparer cette course du MSI 2024 avec l'expérience des Mondiaux 2023 de l'année dernière où T1 était également la dernière équipe LCK à faire obstacle aux équipes LPL.

«C'est aussi très intéressant pour moi. C'est une expérience formidable pour nous. Tout comme aux Mondiaux de l'année dernière, je suis heureux de vivre cette course miracle avec mon équipe », a-t-il répondu. « Nous passons un bon moment et nous intensifions tellement en équipe. J’ai aussi un très bon pressentiment à propos de MSI.

Regardez MSI 2024 en direct sur le site officiel de Riot Games Tic et Youtube chaînes.

A lire également